La kiné…quoi?

Par Nicola Pouliot, B.Sc./D.E.S.S. kinésiologue-kinésithérapeute

La kiné…quoi?

Par Nicola Pouliot, B.Sc./D.E.S.S. kinésiologue-kinésithérapeute

Du Grec kinêsis qui désigne «mouvement» et therapeia qui veut dire «soin», la kinésithérapie est le traitement de la gestuelle humaine par le mouvement.  En fait, la mission du kinésithérapeute consiste à restaurer l’équilibre musculaire, l’indolence (état non douloureux) et la fonction de la gestuelle du patient.

Au Québec, le kinésithérapeute de formation universitaire doit avant tout compléter un baccalauréat en kinésiologie pour ensuite être admissible au programme de deuxième cycle en exercices thérapeutiques de l’Université de Sherbrooke. Le kinésiologue-kinésithérapeute totalise 4 ans et demi d’études universitaires soit le même nombre d’années d’études que les physiothérapeutes.

Puisque que nous savons que tous les problèmes musculo-squelettiques entrainent une perturbation du mouvement qui mène à l’apparition de douleurs chroniques à plus ou moins long terme, la restauration de l’équilibre musculaire est une priorité. Le kinésithérapeute préconise une approche participative et éducative afin de développer une autonomie chez le patient lui permettant une meilleure gestion de ses douleurs et de sa posture. Les conseils d’hygiène de vie et la prescription d’exercices thérapeutiques permettent de prévenir des récidives éventuelles. Le kinésithérapeute aborde les problématiques musculo-squelettiques chroniques selon trois phases bien précises et progressives, soit de dégager (mobilité), rééduquer (proprioception) et renforcer (force / endurance).

Quand consulter :

  • Douleur chronique (épaule, cou, dos, hanche, cheville, etc.);
  • Tension musculaire;
  • Douleur articulaire;
  • Manque de mobilité;
  • Manque de stabilité;
  • Blessure sportive;
  • Maux de tête;
  • Etc.

Une séance type :

  • Bilan postural;
  • Bilan analytique des mobilités articulaires;
  • Bilan palpatoire des contractures musculaires;
  • Traitement:
    • Massage thérapeutique avec la participation active du sujet;
    • Mobilisations douces;
    • Techniques de relâchement musculaire (contracté-relâché, levée de tension, « trigger » point étirements dirigés);
  • Prescriptions d’exercices adaptés et conseils d’hygiène de vie.

Vous bénéficiez d’un programme d’assurances collectives?

Les kinésiologues-kinésithérapeutes qui font partie de l’AKKOMQ peuvent émettre des reçus d’assurance pour les services de kinésiologie, de kinésithérapie, de massothérapie et d’orthothérapie à la demande du patient. Au Québec, de plus en plus de compagnies d’assurances remboursent l’un ou l’autre de ses services.

 

Signature Nicola

Nicola Pouliot

Kinésiologue, kinésithérapeute

Clinique Thérapeutique du Concept Ekilibre

 

Comments are closed.